Types de Verres

Le thermos verre clair (standard)

Le verre thermos est un panneau composé de deux verres espacés, scellé au périmètre à l’aide d’un produit bitumineux. Les deux verres sont maintenus espacés au périmètre par un intercalaire collé au verre rempli d’un produit déshydratant pour absorber l’humidité de l’air intérieur lors de sa fabrication. Il existe deux types d’intercalaires qui séparent les verres: l’intercalaire d’aluminium et l’intercalaire en thermoplastique (inex). Les deux intercalaires ont des performances relativement équivalentes sur la performance globale du verre thermos.

Avantages:

  • Isolant
  • Le verre étant scellé, l’humidité ne peut pas condenser entre les vitrages. Ceci empêche aussi la poussière de s’y loger, réduisant l’entretien du verre.

Le verre thermos triple

Le verre thermos triple est un composé de trois vitres clair ce qui le rend plus isolant que le verre thermos double mais, moins que le verre double énergétique. On l’utilise surtout dans le vitrage fixe, car son poids est un désavantage pour les parties mobiles des fenêtres.

Avantages:

  • Le triple verre a pour avantage d’avoir une meilleur insonorisation
  • Plus isolant que le verre double clair.

Le verre thermos à faible émissivité et gaz argon (énergétique)

Le verre à faible émissivité (Low-E) est un verre clair auquel on a ajouté une couche métallique invisible qui laisse passer la lumière extérieure mais qui bloque le rayonnement de chaleur (rayon a infra rouge) en provenance de l’intérieur de la maison. Il peut être utilisé avec un verre thermos double ou triple. La pellicule métallique est incorporée au verre du côté extérieur du verre intérieur, donc dans la partie scellée du thermos. De plus, une injection de gaz argon est faite entre les deux vitres. Ce gaz a pour propriété d’être sec et plus lourd que l’air ce qui le rend moins convecteur que l’air c’est à dire moins conductible, ce qui amélioré le coefficient énergétique de l’unité de verre scellé (thermos).

2904337_orig

AVANTAGE

L’avantage principal du verre à faible émissivité est la réduction des coûts énergétiques. En plus de la réduction des frais de chauffage en hiver, ce verre isolant réduit aussi l’apport d’énergie solaire en été, diminuant les frais de climatisation.

Peu de condensation. Pour un taux d’humidité de 40%, le vitrage thermos à faible émissivité rempli d’argon élimine pratiquement les risques de condensation, sauf légèrement sur son périmètre par temps très froid.
Pas de dégradation. En plus de sa fonction énergétique, ce verre bloque les rayons ultraviolets responsables du changement de couleur des rideaux, meubles et revêtements de plancher.

Confort accru. Le verre isolant augmente la température du verre intérieur et réduit aussi la sensation désagréable de fraîcheur pour les personnes situées à proximité des fenêtres.

Verre trempé

Le verre trempé thermiquement est environ quatre fois plus résistant qu’un verre recuit de même épaisseur et de même configuration. En cas de cassure, il se brise en un grand nombre de fragments relativement petits, moins susceptibles de causer des blessures graves. Le verre trempé est souvent appelé « verre de sécurité » parce qu’il répond aux exigences des différentes Normes et régulations européennes du bâtiment qui fixent les normes pour le verre de sécurité. Ce type de verre est destiné à un usage général, et aux vitrages de sécurité, par exemple dans les portes coulissantes, les entrées de bâtiments, les cabines de bain et de douches, les cloisons intérieures, et tout autre usage nécessitant une résistance accrue et des propriétés de sécurité. Le verre trempé ne peut pas subir de traitement supplémentaire – découpe, forage, meulage des bords — après la trempe et toute altération telle que le sablage ou la gravure à l’acide fragilise le verre et peut causer une rupture prématurée.

Verre laminé

Le verre laminé est composé de deux ou plusieurs feuilles de verre séparées par un ou plusieurs intercalaires en polybutyral de vinyle (PVB) et définitivement collés entre elles en utilisant la chaleur et la pression. Le verre laminé peut être brisé, mais les fragments ont tendance à rester collés à l’intercalaire de plastique (PVB) et la vitre reste donc largement intacte, ce qui réduit le risque de blessure. Le verre feuilleté est considéré comme un « verre de sécurité » parce qu’il répond aux exigences des différentes normes et régulations européennes du bâtiment. Le verre durci thermiquement et le verre trempé peuvent être incorporés dans du verre feuilleté pour renforcer davantage la résistance à l’impact. La protection contre le souffle des bombes, les besoins d’insonorisation, les problèmes de sécurité et la protection contre les balles sont des exemples d’utilisation du verre feuilleté.

La valeur RE

La valeur RE est une mesure en watts par mètre carré qui s’applique uniquement au rendement d’une fenêtre, indépendamment de son mode de fabrication et des matériaux utilisés. Plus la cote de la fenêtre est faible, plus la perte de chaleur est grande et plus les coûts de chauffage seront élevés.

Plus le RE est élevé, plus la fenêtre capte la chaleur et en laisse moins s’échapper durant la saison froide, permettant ainsi de réduire les coûts de chauffage. Établie par la CSA et utilisée exclusivement au Canada, cette mesure sert entre autres à classifier les fenêtres homologuées ENERGY STAR selon leurs zones climatiques respectives.

La valeur U

La valeur U (coefficient de déperdition ou transmission thermique) indique le taux de transfert de chaleur d’un matériau en watts par mètre carré. C’est une mesure du taux de perte ou de gain de chaleur non solaire par un matériau. Plus la valeur U d’une fenêtre est faible, plus elle résiste au transfert de chaleur d’une zone chaude à une zone froide. Cette mesure est utilisée comme référence par le National Fenestration Rating Council (NFRC) et sert entre autres à classifier les fenêtres homologuées ENERGY STAR selon leurs zones climatiques respectives.

La valeur R

La valeur R (coefficient de résistance thermique) est l’inverse de la valeur U. Elle indique le degré de résistance au transfert de la température d‘un matériau. Plus la valeur R est élevée, plus l’isolation de la fenêtre est efficace.

Thermos : sa durée de vie

Un verre thermos bien conçu et bien installé peut durer 40 ans. Mais lorsqu’il est exposé du côté sud, sa durée de vie moyenne est d’environ 20 ans. La longévité des verres thermos peut varier d’un manufacturier à l’autre. Certains garantissent l’étanchéité et l’absence de condensation intérieure pour 5 ans mais les meilleurs offrent une garantie de 10 ans. Thermos de la Capitale garantisse 10 ans sur les thermos.

Lequel choisir ?

Le choix du vitrage n’est pas seulement une question d’économie à court ou long terme. Des facteurs comme le confort, la climatisation, l’éblouissement, la longévité influencent grandement le choix du vitrage le plus approprié.

C’est pourquoi Les Thermos de la Capitale, vous conseille selon : la qualité, le rendement énergétique, et le prix que le verre thermos énergétique avec gaz argon s’avère le meilleur choix.

Tableau comparatif des verres isolant (thermos)

Type de verre isolant thermos
(composé de vitre de 3mm)

Facteur R

Coefficient de gain solaire 

Transmission lumineuse(%)   

$ 2 verres clairs   
2
.78
82%
$$ 1 verre clair + 1 verre faible émissivité+ argon 
3.6
.69
75%
$$ 3 verres clairs
3.1
.71
75%
$$$ 2 verres clairs + 1 verre faible émissivité + argon
5.3
.62
69%
$$$$ 1 verre clair + 2 verres faible émissivité + argon
7.1
.54
63%